Voyager au Québec | Charlevoix

Écrit par Sarah QL 7 juin 2017
Chow bye la civilisation. #PuDeReseauPour3jours #charlevoix #camping #baiestpaul #roadtrip

Pas besoin de prendre l’avion pour voyager et nul besoin d’être riche pour explorer…. J’aurais tant voulu m’en rendre compte plus rapidement. Moi qui a un besoin pressant et lourd de voyager, d’explorer, de voir le monde, j’aurais dû réaliser plus tôt que même si mon portefeuille est maigre en TA, rien ne m’empêche d’explorer ce qu’il y a près de moi.

On a tellement tendance à penser que tout est plus beau ailleurs. « L’herbe est plus verte chez le voisin » comme ils disent. C’est fou quand on y pense… On souhaite tous de faire le tour du monde, mais tellement peu de gens ont exploré notre province et pourtant, le Québec c’est tellement beau! On a des vues à couper le souffle.
Je vous partage donc quelques clichés prit le temps d’un long weekend à Charlevoix (cette région est impressionnante, si vous chercher un p’tit roadtrip à faire, elle doit absolument faire partie de votre liste).

camping tente charlevoix parc national rivière malbaie
café coffee camping charlevoix coleman

Camping à 0 degré.

Nous avions prévu que la température serait plus basse qu’à Montréal, mais on ne s’imaginait tout de même pas dormir dans une tente à -4 degré. La première nuit était horrible! Tsé quand il est 3 heures du matin que tu n’oses même pas bouger ton petit orteil pour ne pas pogner un spot frette, et que tu te rends compte que tu dois aller pisser… Pas nice. Les nuits suivantes étaient moins pires puisqu’on savait à quoi s’attendre et qu’on avait environ six couches de vêtements, des chauffe-mains, des cache-cous, des tuques et des mégas bas de laines.

Quant à nos matins, ils étaient beaucoup plus agréables! Nous avions du café pour bien starter nos journées.

hamac dans parc national hautes gorges riviere malbaie

saucisse feu camping

scene camping charlevoix parc national des hautes gorges riviere malbaie

LE RIVERAIN

En plus de l’acropole des draveurs ( LA méga randonnée), il y avait d’autre sentiers disponibles plus courts et moins difficiles. Le riverain était super beau! On a eu des super belles vue sur la rivière Malbaie et la forêt de bouleau était super impressionnante.

sentier le riverain charlevoix quebec

moicuette

sentier le riverain hemingway gagnon

le riverain sarah ql charlevoix

couple sentier le riverain charlevoix riviere malbaie

L’acropole des draveurs; OUCH.

Une des raisons principales pour laquelle j’avais choisi d’aller camper au Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, c’était pour faire la randonnée de l’acropole des draveurs, qui est considéré comme une randonnée difficile (à 1080 mètres d’altitude, sur une distance de 5km). 
J’avais vu les photos de la vue du sommet, et je me devais d’y aller.

Ce qu’on ne savait pas avant de se rendre, c’est que dû au cocktail météo qu’on a eu au mois de mai, la deuxième moitié de la randonnée était barrée. On pouvait essayer de se rendre au sommet à nos risques et périls.  Avec ma tête dure, c’était clair qu’on s’essayerait quand même… HÉ BOY. C’était plus que rough. Y’avait de la neige, de la boue à pu finir, ça glissait comme ça pas de bon sens et on a même dû traverser un ruisseau  sur un boyau de bois en se tenant après une petite branche de sapin. 
PAS FACILE.

decorpref

sommet acropole des draveurs charlevoix parc national

sommet paysage acropole des draveurs

SE DÉPASSER SOI-MÊME

C’était ma première randonnée en altitude. Je ne l’ai pas trouvé drôle. À la fin, je feelais pu bien pantoute, je sentais pu mes jambes et je faisais de l’attitude à tous les gens qu’on croisait (puisque la randonnée est étroite, tu dois te tasser sur le côté chaque fois que quelqu’un descend la piste). Une chance qu’il y avait quelques petits belvédères en montant parce que sinon j’aurais presque eu tendance à me décourager. À cause de l’état du sentier, ça nous a pris 3 heures pour se rendre au sommet…

montagnes

hemingway gagnon photographe

decor sommet acropole des draveurs

couche au sommet acropole des draveurs charlevoix quebec

Se sentir minuscule

Une fois rendue au sommet, je vous jure que j’ai complètement oublié l’état de mes jambes et de mon p’tit coeur qui palpitait. C’était magique comme vue. Je n’avais jamais rien vu d’aussi grand. Je me sentais minuscule dans ce décor. Les photos ne représentent même pas le centième de ce que je voyais avec mes yeux.

sommet acropole des draveurs

photographie sommet acropole des draveurs
eau sommet acropole des draveurs

riviere malbaie sommet

Un sacrifice qui en vaut la peine

L’acropole des Draveurs étant à 7-8 km du site, on devait prendre la navette (un autobus jaune) pour s’y rendre et pour revenir. Celle que vous voyez sur ma photo était la dernière de la journée. Vous comprendrez donc que nous l’avions manquée.
Effectivement, nous n’avions plus accès à une navette pour revenir, mais ça valait vraiment la peine puisque ça a fait en sorte que nous étions complètement seuls au sommet. Normalement, il y a une tonne de gens au sommet, ça ne crée comme pas le même effet. Le fait d’être seuls a fait en sorte que c’était encore plus impressionnant surtout que le soleil commençait à descendre ce qui nous donnait un éclairage encore plus magique.
En plus, de bons samaritains nous ont ramassés en bas de la randonnée pour nous rapporter au site (une chance parce que mes jambes ne fonctionnaient plus.

navette

moiquitourne

busride2

matetemilieauloin

À une prochaine fois, Charlevoix.

Cette fin de semaine était riche en expérience et en émotions. J’en ai profité pour faire le plein avant le retour à la routine du 9 à 5. J’ai bien hâte aux prochaines aventures; je sais qu’il va y en avoir plusieurs autres puisqu’il semblerait que je me sois trouvé quelqu’un d’aussi fou que moi… À suivre !

moucouché

0 commentaires
12

Tu aimerais aussi

Laisse un commentaire